PHOTOS DE PAUL BEDEL DROITS RESERVES



Le tracteur de Paul
Le tracteur de Paul

Voyage au pays d'un homme singulier Paul Bedel

Extrait du prochain livre de Paul

Testament d'un paysan en voie de disparition

(droits réservés) 

Je suis né à la ferme, dans l’agriculture.

Quand je sonnais les cloches à bras, c’était long tout seul au bout d’une corde.

Le pulvérisateur (ou désherbant de la voisaine) : le chien de la voisine.

Vaut mieux être un nigaud vivant qu’un nigaud mort.

Les larmes, c’est quand on regrette, que l’on se sent coupable.

Je ne sais pas si ça vaut le coup de réparer une vieille bagnole en fin de course comme moi.

Une pendule à pile, ça vit, ça d’accord, mais « ça vit mort ».

Autrefois un jour comptait un jour, pas plus pas moins.

Quand t’as plus mal aux dents, t’es mort.

L’année a du retard aujourd’hui.

L’heure inventée te fout la brouille.

La brume change la terre.